Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eugene de Kock, chef d'entreprise en prison

La presse sud-africaine a révélé jeudi que l'un des bourreaux de l'apartheid, Eugene De Kock, a monté plusieurs entreprises pendant son séjour en prison.

Celui qui est surnommé le tueur numéro un est aujourd'hui à la tête de six compagnies.

En 2000 et en 2003, M. De Kock s'est enregistré comme directeur de deux entreprises, Commerce Sans Frontières et Africa Renovators International.

Par ailleurs, il est reste à la tête d'au moins quatre autres compagnies qu'il avait fondées pendant l'apartheid.

Le ministère de la justice assure ne pas être au courant et vouloir enquêter sur ces révélations.

Si Eugene De Kock a fraudé pour pouvoir immatriculer ses entreprises et s'est enregistré sur le registre du commerce quand il était emprisonné, il pourrait bien voir sa liberté conditionnelle révoquée et devoir retourner en prison.

L'ancien dirigeant du commando Vlakplaas, un escadron de la mort sous l'apartheid, a passé 20 ans derrière les barreaux.

L'annonce de sa libération vendredi dernier a créé de nombreuses réactions parmi les Sud-Africains, certains ont assuré qu'ils auraient préféré qu'il reste en prison, dans un pays où les plaies de l'apartheid ne sont toujours pas cicatrisées.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :