Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Wendy Sherman, la sous-secrétaire d'Etat américaine, à Genève, le 15 octobre 2013.
Wendy Sherman, la sous-secrétaire d'Etat américaine, à Genève, le 15 octobre 2013.
REUTERS/Fabrice Coffrini/Pool

L’Iran serait prêt à accepter des visites inopinées de ses sites nucléaires, ce que la République islamique refusait jusqu’à présent. C'est l'annonce forte, ce 16 octobre au matin, d’un membre de la délégation iranienne à Genève, où a lieu aujourd’hui une deuxième et dernière journée de négociation sur le nucléaire iranien. Cependant, hormis cette information, la proposition de sortie de crise présentée hier par les Iraniens reste bien secrète.

Avec notre envoyé spécial à Genève, Nicolas Falez

C’est le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif lui-même qui a présenté l’offre iranienne en affichant les points clés de la proposition grâce à son ordinateur portable.

Mais sur le contenu, rien ou presque n’a filtré. Les délégations présentes à Genève ont décidé de ne pas communiquer sur cette offre.

Elle est cependant, semble-t-il, suffisamment intéressante pour avoir permis de consacrer l’après-midi d’hier à des questions techniques. « On n’a peut-être jamais eu de discussions techniques aussi détaillées », nous confiait le porte-parole de Catherine Ashton, la diplomate en chef de l’Union européenne.

Signes positifs

Ce matin, avant la reprise des travaux, le négociateur iranien à Genève, Abbas Araghchi a tout de même fait cette annonce : oui, son pays serait prêt à accepter à terme des inspections surprise de ses sites nucléaires. Les discussions se poursuivent aujourd’hui. Personne n’attend un accord à Genève, mais l’annonce d’une nouvelle et prochaine rencontre serait déjà un signe positif.

Après la séance plénière entre l’Iran et les six pays en charge du dossier, il y a eu, hier soir, un face-à-face entre le négociateur iranien et son homologue américaine. Une rencontre bilatérale rare entre deux pays ennemis depuis la révolution islamique.

Tag(s) : #Technologies-sciences

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :